Et j’ai compté le temps…

Publié le

J’ai compté le temps d’une manière un peu spéciale. Pas de minutes, pas de secondes, pas de journées. Pas d’argent non plus. Un jour, j’ai flashé sur une pelote de laine fantaisie vert forêt sur un marché et depuis j’ai appris les mailles endroits et les mailles envers, les mailles serrées et les brides, les mailles ajourées et les mailles torses, les aiguilles droites et les aiguilles circulaires, les ratés et les fiertés, la laine qui pique et l’alpaga tout doux, les pour-moi et les pour les autres, les unis et les multicolores.

Toutes ces mailles, dans la voiture, sur le canapé, dans le train, dans le métro, en Ile-de-France, en Corrèze, dans mon beau Languedoc, dans des cafés, dans des salles d’attente, entre deux cours, à la pause du midi. Celles qui ont comblé des mauvaises journées, ces mailles de rage, de désespoir ou d’espoir. Et au fur et à mesure que j’ai acquis de la souplesse, de la dextérité, des techniques, les mailles, les journées sont devenues plus belles. Les mauvaises journées de cours se sont transformées en stage, j’ai appris le crochet, j’ai passé mon stage de fin d’études, j’ai fait une couverture, j’ai trouvé du travail, je me suis lancée dans des shawls plus compliqués, dans des gilets. Et plus ce master est loin, mieux je me sens. Je prends de la distance avec les explications, parfois même j’y vais sans patrons, à l’inspiration. C’est très épanouissant. C’est devenu presque aussi facile que de prendre des crayons de couleurs et d’attaquer une page blanche.

Je ne sais pas très bien pourquoi je tricote. J’aime tant rêver à mon prochain projet. Passer des heures à choisir la matière et la palette de couleurs que je vais utiliser. Vouloir le tricoter, sans erreurs, en apprenant toujours plus. Porter et offrir ce que je viens de terminer. Faire des photos. Faire des articles et lire avec le sourire vos commentaires.

Je ne sais pas pourquoi. Mais dans ces 14112 mètres et 4783 grammes de fils parcourus, que d’épanouissement, de rêves, d’aboutissements et d’envie ! biroulegem_laines2biroulegem_laines7biroulegem_laines3biroulegem_laines4

Publicités

"

  1. Et donc en plus de tricoter, tu fais du tricomatiques! Quel talent!

    J'aime

    Réponse
  2. Très jolie idée, très poétique, mais impossible pour moi de la mettre en pratique : je bidouille souvent de petits bouts de pelotes !!!

    J'aime

    Réponse
  3. wwaouhhhh!
    je comprends tellement…
    même s pour moi c’est plus récent…j’envisage même de vendre….pour en faire plus …presque comme une excuse mais surtout parce que je suis si fiêre de moi et mes réalisations…

    J'aime

    Réponse
  4. Chouette petit écrit. )

    J'aime

    Réponse
  5. Joli billet dans lequel je me reconnais bcp… Je te dis bon tricot alors !!

    J'aime

    Réponse
  6. Tu as compté tout ce que tu as tricoté?? Je ne sais même pas si je pourrais le faire ^^.
    Tricoter ça détend, c’est épanouissant. Et on ne voit plus le temps passer ^^.

    J'aime

    Réponse

Un petit mot ? C'est ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :