Mon dernier trajet en train pour aller bosser…

Publié le

wpid-20140827_080610.jpgHitofude pour mon dernier jour ♥

Aujourd’hui c’est mon dernier jour. Dernier jour de travail en tant qu’archiviste. Dernier jour que je manipule des manuscrits du 17e siècle. C’est surtout mon dernier jour de transport.

Mon dernier jour de transport.

Plus de 4 ans que je fais 2 à 3 heures de train et métro par jour. Pour aller en cours. Pour aller en stage. Pour aller voir des amis. Pour aller faire les boutiques. Pour aller voir une expo. Et pour rentrer. Ne pas rater le train du matin pour ne pas être en retard.  Ne pas rater le train le soir pour ne pas rentrer trop tard. Ne pas rater le dernier train pour pouvoir rentrer tout court.

En 4 ans j’ai pu expérimenter tous les couloirs de la gare Montparnasse. Je connais mes chronos. Selon mes chaussures. Selon le jour de la semaine.
Ligne 4 aux quais : environ 8 à 10 minutes sur le rythme des plus grands sprinteurs avec un flux modéré de touristes en goguette. Le trajet le plus éprouvant.
Ligne 12 aux quais : environ 6 à 7 minutes.
Ligne 13 aux quais : environ 5 à 6 minutes.
Ligne 6 aux quais : entre 3 et 5 minutes. Le plus facile.

Sauf quand un touriste, un vacancier reste planté au milieu des escalators avec sa valise énorme. Son enfant qui chuine. Son petit chien paniqué. Sauf quand un emmerdeur refuse de vous laisser passer. Sauf quand une personne âgée ou en situation de handicap vous demande de l’aider. Sauf quand les barrières de contrôleurs font une vérification des billets dans les couloirs. Sauf quand un escalator est en panne. Sauf quand la journée a été un peu plus dure que les autres et qu’il n’y a plus d’énergie.

Quelques secondes, rarement plus d’une minute, qui vous font rater le train. Et attendre. Attendre le suivant.  Parfois 30 minutes. Parfois 1 heure.

Courir pour avoir ce fichu train, qui est retardé, supprimé. Panne de matériel, acte de malveillance, suicide, présence de personnes sur les voies, régularisation du trafic, absence de contrôleurs, panne de signalisation, incendie. Puis en automne, les feuilles mortes. Trop dangereux. En hiver, le gel. Trop dangereux. L’été, la chaleur. Trop dangereux.

« Oui mais dans le train, tu peux tricoter, lire. Dormir. Te faire les ongles. Téléphoner. » Parce que mettre le réveil plus tôt pour continuer sa nuit dans le train, c’est cool ? Parce que quand tu as attendu sur le quai dans le froid, sous la pluie et qu’il n’y a pas de chauffage, non, tu n’as pas très envie de tricoter. Parce que quand le train est surchargé, que tu es debout, collé à tes voisins dégoulinants, tu n’as pas toujours la possibilité d’ouvrir un livre et de rester concentré.

Pendant quatre ans, j’ai surtout observé les gens. Ces gens qui montent dans le même wagon que moi tous les matins. Si on mettait tous ces gens en ligne, je pourrais vous dire

ceux qui fument,
ceux qui ont des animaux,
ceux qui lisent des polars,
ceux qui écoutent Claude François,
ceux qui ont des enfants à la maternelle,
ceux qui ont plein de réunions,
ceux qui travaillent dès 7 heures sur leur pc portable,
ceux qui jouent à candy truc,
ceux qui lisent la presse people,
ceux qui mettent du parfum,
ceux qui se lèvent pour te laisser accéder à la place à côté de la fenêtre,
ceux qui prennent la ligne 6,
ceux qui sont toujours pressés,
ceux qui boivent un café sur le quai,
ceux qui sont de mauvaise humeur,
ceux qui laissent leur téléphone en sonnerie,
ceux qui rient jaune au moindre ralentissement du train…

Tous ces gens à qui je n’ai jamais dit d’autres mots que « bonjour »…

Pendant quatre ans, j’ai beaucoup râlé, je n’ai jamais accepté de devoir faire ce trajet. Et pourtant, je ne suis jamais partie de ma « banlieue provinciale ». Pendant quatre ans, j’ai toujours observé les gens avec fascination et incompréhension. Les gens qui se sont habitués, résignés. Mais ceux aussi qui trouvent dans ces longs trajets un moment de répit, un moment rien que pour eux.

En quatre ans, je n’ai jamais cessé d’admirer les parents qui tributaires du moindre souci passent des coups de fil dans tous les sens, pour la nounou, l’école, les voisins, les grands-parents.

wpid-20140827_085312.jpgwpid-20140718_164749.jpg

 Mardi, j’irai au boulot à pied.

Publicités

"

  1. Tous ces petits mots sur ta plume sont mérités et je vois que le transport pour aller bosser est un sujet qui mobilise!
    Moi je voulais te dire que ton Hitofude claque à mort, surtout aussi bien accessoirisé avec le hibou et le vernis en rappel du bleu du gilet! La classe.
    Bonne chance pour le nouveau boulot, le nouveau chez toi et j’espère que tu trouveras un chouette mur de pierres aussi là-bas!
    J’ai bien pensé à toi pendant les vacances, j’étais dans mon coin et me suis régulièrement perdue à chaque fois que
    je suis allée dans le tien…
    J’espère que tes poumons sont bien rétablis pour cette rentrée!

    J'aime

    Réponse
  2. Ooooooooh, je savoure maintenant mon bonheur d’aller à pied au boulot (infirmière), 25 mn à l’aller de marche rapide qui me permettent de laisser les soucis de la maison, et 30 à 40 mn (un peu de fatigue et quelques courses) au retour qui me permettent d’évacuer les tensions liées aux soucis professionnels. Tu as fait le bon choix, marche à pied, vélo, tout est bon ! Et tant mieux pour toi pour quelques centaines de mètres en plus si, au bout, ton amoureux t’attend !!!

    J'aime

    Réponse
  3. Bravo pour ce billet si bien écrit !!! Les joies des transports, c’est un cauchemar pour beaucoup, j’ai la chance de travailler chez moi et à 5mn en voiture alors c’est cool.
    Grace à ton com chez moi, je découvre ton joli blog alors à très vite !!!
    Florence

    J'aime

    Réponse
  4. C’est un billet formidablement bien écrit. Moi je prends mon cercueil roulant tous les jours et tous les jours sur la route je côtoie des excités du volant, ou des gens seuls au monde … des irresponsables, des étourdis, des babas cools, des sympas, des moins sympas … ah un rêve « aller à pied au boulot », juste un rêve. Bonne route, t’as investi dans des baskets ???

    J'aime

    Réponse
  5. Pingback: Retour à la vie active | Hélène Procrastine

  6. Très belle évocation ! J’espère qu’il fera beau pour ton premier trajet à pied, histoire que tu en profites à fond 🙂

    J'aime

    Réponse
  7. Le soulagement pour toi!! Je fais partie des gros chanceux qui vont au boulot à pied en 5 minutes… Mais en réalité j’aimerais que mon travail soit à 20 minutes en vélo de chez moi! En tout cas il est clair et net que passer du temps dans les transports est une perte de temps de vie ultime… Bonne chance pour ton premier jour de boulot!

    J'aime

    Réponse
  8. J’aime beaucoup ton récit…et ton style d’écriture, je l’ai lu d’une traite! à pied…c’est toute ma vie! je suis anti transport pour plusieurs raisons et l’auto…ça ne risque pas je n’ai pas le permis!

    J'aime

    Réponse
  9. Tu vas apprécier d’aller au boulot à pied, c’est sûr!

    J'aime

    Réponse
  10. Et moi qui rêve d’aller au boulot en train…alors qu’il ne me faut que 23 min aller et 23 min retour en voiture !
    Je ne connais pas ma chance !
    En tout cas, je suis contente pour toi et je te souhaite plein de bonnes choses dans ta nouvelle vie.

    J'aime

    Réponse
  11. Le pire pour moi, ça a été le retour. Le matin, pas réveillé et comme je changeais de boulot, un peu d’appréhension et le soir ….. déjà la !!!!!
    Que de temps gagné, de fatigue envolée
    Bonne nouvelle vie

    J'aime

    Réponse
  12. j’ai expérimenté cette « vie » pendant 1 mois de stage, et franchement tu devais adoré ton boulot pour avoir à faire ça, chapeau ! mais du coup tu va à pied, ça te fera faire l’équivalent de tes sprints en sport ! ^^

    J'aime

    Réponse
    • Adoré, peut-être pas à ce point, mais entre un boulot et le chômage, je n’hésite pas ! Oui, ce sera du sport plus serein le trajet à pied que de courir dans une gare bondée !

      J'aime

      Réponse
  13. Et oui !! Je crois que ça parle à beaucoup et tu l’écris tellement bien ! Je termine mon trajet par le tram dans lequel on ne peut plus monter… j’ai finalement choisi la voiture et même avec les bouchons, je passe de 3-4h à 2h quotidiennes. Mais je pollue !! Je t’envie : aller bosser à pied… c’est le must. Bonne installation.

    J'aime

    Réponse
    • Merci Coco ! En même temps, on ne peut pas non plus toujours choisir les transports en commun… surtout avec l’écart de durée que tu dis !! J’espère qu’on aura l’occasion de se croiser un jour !

      J'aime

      Réponse
  14. Pas trop dur de quitter les manuscrits ? 😉
    Je n’ai jamais eu besoin de prendre les transports en commun plus de 15-20 mins pour aller à la fac ou l’IUT, mais beaucoup de long trajet en train pour rentrer « chez les parents », et l’observation des autres usagers me parle beaucoup ^^ C’est mon passe-temps favoris dans les transports en commun ! Et depuis 4 ans, je vais travailler à pieds. Mais contrairement à toi, dès le mois d’octobre, je vais devoir prendre la voiture pour y aller, 30-35 min de trajet environ. Mais bon, c’est pour la bonne cause, je vais enfin pouvoir vivre avec mon chéri, et là je me dis que ça vaut quand même le coup ^^ (qu’est ce qu’on ferai pas par amour ! 😉 )
    Juste par expérience, en allant travailler à pieds, il y a des périodes où je finissais par partir à l’heure à laquelle j’embauche… (surtout l’hivers, la flemme de mettre le nez dehors ^^).
    En tout cas, je te souhaite plein de belles choses avec ce nouveau travail ^^

    J'aime

    Réponse
    • Merci Claire ! Je me dis aussi que l’hiver, parfois, je vais trouver ça rude 🙂 C’est tellement chouette d’emménager avec son copain que ça vaut bien quelques concessions !

      J'aime

      Réponse
  15. Moins de stress, tu auras! la zen attitude tu adopteras….. Blague à part, c’est génial! bon courage pour cette nouvelle page de ta vie!

    J'aime

    Réponse
  16. Que de (bons) souvenirs ! Et bien oui, je prends toujours tous le jours le train et rencontre tous ces désagréments parfois ; mais aujourd’hui j’ai la chance de le faire dans une rame où j’ai de la place tous les jours soit pour lire, tricoter ou crocheter à loisirs et quand je sors plus de métro mais quelques minutes de marche à pieds… C’est déjà un peu mieux mais comme toi j’ai hâte d’arrêter ce train-train quotidien mais quand ?
    Et j’ose assouvir ma curiosité : quel merveilleux métier as tu trouvé à quelques minutes à pieds de chez toi ?
    Plein de bonnes choses pour la suite !

    J'aime

    Réponse
    • Merci Julie ! C’est vrai que quand on est assis,c’est déjà un peu plus facile ! Je vais travailler à la MJC de Rambouillet ! Rien à voir avec les archives mais c’est une opportunité qui me plaît vraiment ! Je verrai bien là où ça me mène !

      J'aime

      Réponse
      • Effectivement rien à voir avec les archives mais c’est une nouvelle opportunité que je pense tu as bien fait de saisir si cela te plait vraiment ! J’y pense parfois à me reconvertir… Mais j’aime beaucoup mon job, dilemme. Tu vas y dispenser des cours de tricot, crochet, couture ?

        A tes heures perdues, tu pourras leur organiser leur archives 😀 !!

        J'aime

        Réponse
        • Non pas de tricot ni couture ! Je vais travailler au pôle information jeunesse, gestion de la documentation et organisation d’événements. J’aurais mes propres archives courantes et intermédiaires 🙂 moi aussi j’hésitais parce que j’ai vraiment aimé mes études et ce que j’ai fait à l’observatoire. Mais j’arrivais en fin de contrat et je ne voyais pas d’opportunités vraiment intéressantes en archives. Là je vais apprécier de prendre part à des projets toute l’année, de vraiment faire partie d’une équipe avec un boulot qui a du sens, sans qu’on ne me dise « on ne vous associe pas aux projets, vous les contractuels puisque vous êtes seulement de passage ». Même si les archives avaient du sens 🙂

          J'aime

          Réponse
  17. Quelle plume! On s’y croirait limite je sens l’odeur de la gare, des gens. Je sens la pluie, le froid puis le chaud… Tu as beaucoup de style! Je te souhaite que du bonheur dans cette nouvelle vie qui commence et j’espère que tu nous feras encore partager de merveilleux billets comme celui-ci!

    J'aime

    Réponse
  18. J’adore ton article ! J’ai toujours été admirative de ces personnes qui arrivent à faire cela.
    Je l’ai fait aussi à une période, je prenais le TGV pour aller à la fac tous les jours, lever à une heure inavouable pour prendre le train de 6:33, retour par celui de 18:30. C’était vraiment très dur et je n’ai pas accepté, comme toi. J’ai tenu 6 mois… et j’ai déménagé !
    Aujourd’hui je vais travailler à vélo quand il fait beau ou en transport quand il pleut, et j’essaie de ne jamais me plaindre de mon heure et demi de bus + métro journalier (pour 5 km à vol d’oiseau…) en repensant à cette période et à tous ces gens que je voyais dans le TGV. Car eux, contrairement à moi ne descendaient pas à Lille, mais continuaient jusque Paris (en venant de la Côte d’Opale)…

    J'aime

    Réponse
  19. Mais, mais, mais…. tu parles de moi ! 😉 😉 😉 Moi c’était en octobre dernier que j’ai dit au revoir à ces trajets en train, ça fait du bien. Bienvenue dans ta nouvelle vie et bravo pour ce texte, ça me parle tellement, c’est stupéfiant de réalisme 🙂 Bises, bonne journée

    J'aime

    Réponse
  20. Pour encore plus savourer ces moments, à chaque instant de ton trajet dis toi « c’est la dernière fois que je fais…. » « c’est la dernière fois que je vois…. », tu peux même en profiter et embrasser le contrôleur ! Et tu verras que c’est encore plus jubilant !!! Une nouvelle vie s’annonce avec de nouvelles rencontres et de nouveaux trajets à programmer (moins longs et moins pénibles ceux là je le conçois!) c’est super !!! Mais manipuler des manuscrits du 17ème ce ne devait pas être mal, ton nouveau job va vraiment te changer de « siècle » !!! Bonne rentrée, bonne installation, bon tricot, etc… bon « tout » pour résumer !!!
    Bises
    Jocelyne

    J'aime

    Réponse
  21. Et bien moi, lundi j’irai au boulot en train mdr. C’est beau l’amour lol.

    J'aime

    Réponse
  22. Je suis, juste fan !

    J'aime

    Réponse

Un petit mot ? C'est ici !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :