Archives d’Auteur: Biroulegem

{Tricot * La quinzaine de la chaussette} Tricoter les deux chaussettes en même temps

Publié le

Hello !

On continue l’aventure chaussettes ! Aujourd’hui, je vais vous parler un petit peu plus de ce qui me tracasse depuis le début : avoir deux chaussettes identiques !

Je ne suis pas du style à commencer 1000 choses pour les laisser traîner et donc je n’ai pas vraiment peur du fameux syndrome de la deuxième chaussette. Ça ne me dérange absolument pas de les tricoter l’une après l’autre. Avec de la laine autorayante, pas de problème, il suffit de compter les rayures pour arriver à deux chaussettes quasiment similaires.

Mais avec les autres laines, c’est un peu plus compliqué. Evidemment on peut compter chaque rang, mais ça ce n’est pas pour moi. Les chaussettes c’est typiquement le projet facile à emporter partout, pour la pause du midi, dans la voiture, je ne me vois donc pas compter. On peut aussi choisir un modèle avec un motif, ce qui revient un peu au même que les rayures pour se repérer sur le nombre de rangs. Mais quand on a envie de seulement faire du jersey endroit, le mieux c’est peut-être encore de les tricoter en même temps. On peut très bien le faire sur deux paires d’aiguilles différentes, ou alors on peut se lancer sur une seule aiguille circulaire. Mélina l’explique très bien dans une de ses vidéos sur sa chaîne Youtube (ici).

Ce n’est pas très compliqué et on peut utiliser sa pelote par les deux bouts pour ne pas la diviser. Par contre je trouve qu’on passe plus son temps à manipuler les aiguilles, à tirer sur le câble, à changer de fil qu’à tricoter. J’en suis rendue quasiment au talon de ma paire et je me force un peu à aller au bout de cette manière, même si je reconnais qu’il n’y a pas mieux pour avoir les deux identiques ! De toute façon, je trouve mon fil tellement beau que je vais plutôt faire des soquettes que des chaussettes, histoire de garder la moitié de mon écheveau pour l’intégrer dans un châle !

biroulegem-chaussettes-07 biroulegem-chaussettes-08

Sur cette paire de chaussettes, c’était la première fois que j’utilisais le système de montage du turkish cast on, on ne voit vraiment pas le raccord et c’est encore plus simple que je le Judy magic cast on ! 

Je vais faire entrer cette paire de chaussettes dans le KAL des Pelotes qui baguenaudent de Mélina. C’est un KAL qui propose un thème par mois, que l’on peut faire dans l’ordre que l’on veut, et le thème du mois d’avril est justement « Je n’avais encore jamais fait… » . L’idée étant de tricoter au moins 12 projets dans l’année et de les partager dans le groupe Ravelry dédié ! De quoi découvrir des tonnes de patrons et de rallonger sa liste de souhaits !

Je vous donne RDV bientôt pour un dernier petit article chaussettes !

Bonne journée !

{Tricot * Quinzaine de la chaussette} La folie de la laine autorayante

Publié le

Aujourd’hui, on continue mon aventure chaussettes ! La dernière fois, je vous disais que j’avais voulu faire ma première paire de chaussettes, histoire d’avoir essayé au moins une fois et que ça ne m’avait pas vraiment emballée. Je terminais l’article en vous disant que néanmoins j’avais fini par attraper ce petit grain de folie tricotesque ! Une fois ma première terminée, j’ai eu l’idée d’en tricoter une paire pour offrir à ma maman à Noël.

Vous allez vous dire, oui, ok, elle a fait une seconde paire, c’est bien ! Oui mais j’ai fait ma seconde paire avec le laine autorayante ! Et ça, change tout ! Parce que l’autorayant c’est super addictif ! La preuve en images :

biroulegem-chaussettes-violette-03biroulegem-chaussettes-02biroulegem-chaussettes-04biroulegem-chaussettes-05biroulegem-chaussettes-violette-01biroulegem-chaussettes-06

J’ai donc tricoté en quelques semaines trois paires de chaussettes, toute en laine de Pelotes de Lune. Sara est vraiment une teinturière que j’adore, la qualité de ces fils est vraiment très belle et elle propose un super concept d’éclipse de laine. Chaque premier lundi du mois, elle propose une laine autorayante mystère, dont on ne connaît que le thème qui a inspiré les couleurs et soit, on joue le jeu de l’éclipse et on commande pour avoir la surprise, soit en attendant qu’elle est révélée l’éclipse et on achète si on le souhaite ! J’ai donc tricoté comme ça les chaussettes Foxy et celles de Noël, tandis que les chaussettes Ode à la Violette sont un coloris permanent de sa collection ! A chaque fois, elle propose la laine autorayante avec un petit écheveau de couleur contrastante assortie pour faire les orteils, les talons et les cotes ! Vous avez vu les deux futures paires qui m’attendent ?

(Je ne suis pas sponsorisée par Sara, mais je soutiens son entreprise depuis le début et en plus on a pu se rencontrer, alors j’aime beaucoup parler de son travail !)biroulegem-chaussettes-01

Ce que j’aime beaucoup dans le fait d’utiliser de la laine autorayante, c’est qu’on peut vraiment faire un tricot sans cerveau, seulement un mailles endroit, tout en ayant la petite excitation d’avancer dans les rayures ! Le plus, c’est que lorsqu’on tricote les chaussettes l’une après l’autre, pas la peine de se prendre la tête pour s’assurer d’avoir deux fois la même longueur, il suffit de compter les rayures ! En plus, je me suis nettement améliorée sur la régularité de mes mailles au niveau des orteils et je n’ai plus besoin de suivre les explications pour faire le talon. Pour ces trois paires, j’ai utilisé le talon expliqué par Mélina dans son patron (gratuit) des chaussettes Stagona.

Pour les chaussettes de Noël, j’avais voulu faire un petit effet « guirlandes », en faisant un jeu de mailles glissées, ce qui a eu pour effet d’énormément rétrécir mon tricot… Et malgré le fait que j’avais cru anticiper en rajoutant des mailles, elles me sont vraiment trop justes, elles finiront donc sur la cheminée ou le sapin les années suivantes !

Et vous savez quoi ? Avec un écheveau de ce type de laine, il y a largement de quoi faire une paire de chaussettes adulte + une enfant !

Et depuis, même si la folie la chaussette est un peu retombée, j’ai tenté une nouvelle manière de les tricoter ! Un peu de patience, la suite arrive !

{Tricot * La quinzaine de la chaussette} Ma première paire et papotage !

Publié le

Coucou ! J’espère que vous allez bien !

Ça fait bien longtemps que je ne suis pas revenue par ici, il faut dire qu’avec la reprise du travail, la Pelotine, les projets en tout genre, bref la vraie vie, j’ai pris un peu moins de temps pour me balader sur la toile des blogs ! D’autant plus que je me suis prêtée à l’exercice du podcast créatif, j’ai publié mon premier épisode il y a déjà trois semaines et j’ai été très touchée par l’accueil que vous lui avez réservé ! Si ça vous intéresse, vous pouvez le retrouver en cliquant ici. Tout plein de mercis pour tous les gentils mots que vous m’avez laissée, j’espère pouvoir en tourner un autre dans les jours qui arrivent !

En attendant, cela fait très longtemps que j’ai envie de vous parler de mon expérience chaussette ! C’est pourquoi j’ai programmé plusieurs petits articles sur mes premiers tricots-chaussettes, histoire de partager ça avec vous !

Il y a eu ces deux dernières années, dans la sphère des tricopathes addicts à Ravelry et Instagram, un véritable vent de folie autour de la chaussette. Des tricoteuses influentes avaient proclamé l’année de la chaussette en 2015, qui s’est suivie d’une autre année de la chaussette en 2016, il y a eu plein de défis et de KAL autour d’une paire de chaussettes par mois, etc, etc ! Mais moi franchement, la chaussette ne m’intéressait pas vraiment ! Je préfère nettement tricoter de longs rangs plutôt que ces petits trucs où il faut tourner en permanence, les manches me suffisent bien !

N’empêche que je ne pouvais pas rester bête et j’ai voulu tester LA chaussette tricotée ! J’ai commencé en novembre 2015 ! Si si ! Et j’ai terminé ma première paire en septembre 2016 ! Cela résume bien mon enthousiasme pour ce petit objet ! J’avais utilisé le patron gratuit des chaussettes de la Schtroumpfette (à retrouver ici), en partant des orteils, puis avec un talon renforcé et enfin des cotes 2/2. Tout ce qu’il y a de plus simple ! Et donc il m’a fallu quasiment 10 mois pour tricoter la 1ère chaussette. Je me suis quand même fait violence pour tricoter la seconde, qui a été faite en quelques jours (merci la grossesse et les mois sur le canapé !). Comme je faisais du jersey tout bête, sans motif, et que j’ai tricoté mes chaussettes l’une après l’autre, j’ai trouvé que ce n’était pas évident pour arriver à avoir des chaussettes de longueurs similaires. Je n’ai pas eu de problèmes de gros trous au niveau du talon, qui est plutôt pas mal pour une première ! C’est plutôt la partie orteil qui n’est pas très propre…

biroulegem-chaussettes-01biroulegem-chaussettes-02biroulegem-chaussettes-03biroulegem-chaussettes-04

J’avais utilisé la Crazy Zauberball, qui contient du nylon, donc parfait pour la résistance mais quand même pas très douce à porter. J’aime beaucoup ces couleurs, et malgré tout, je suis très satisfaite de cette première paire !

Une première paire réussie + l’effet « mouton » à trop voir toutes ces chaussettes, sans parler des laines à chaussettes toutes plus belles que les autres, et j’ai fini par attraper le grain de la chaussette !

La suite au prochain épisode 😉

Et pour celles et ceux qui voudraient se lancer, j’avais déjà fait un article sur quelques articles et tuto pour se lancer, que vous pouvez retrouver ici. Depuis, il y a notamment la plateforme de cours créatifs en ligne Artesane qui a proposé un cours vidéo sur la chaussette. Je ne l’ai pas acheté, mais j’apprécie Bintou qui anime ce cours, alors après tout pourquoi pas ! N’hésitez pas à me faire un retour si vous l’essayez ! 

Attention le Tricot-Thé devient un Apéro-Tricot !

Publié le

Bonjour, bonjour !

Un petit mot pour vous dire que désormais le tricot-thé du dimanche n’aura plus lieu mais qu’il est remplacé par un apéro-tricot du mercredi soir, toujours au Polo.

Je sais que c’est une solution qui ne conviendra pas à tout le monde, mais j’espère tout de même que ça nous permettra de continuer à nous retrouver !

Ce sera toujours la 3ème semaine de chaque mois, les prochains RDV sont donc les mercredis 15 février, 15 mars et 19 avril !

Comme toujours, il faudra prendre une consommation, Antoine propose des planches de charcuterie et il est possible d’apporter son sandwich, son paquet de chips ou ses petites douceurs !

Affiche 2017 02.jpg

A bientôt j’espère !

Fabienne

 

{Tricot} Roxy Dress, Bits+Pieces, ou la layette nordique !

Publié le

Hello, ou plutôt hei hei !

Aujourd’hui, on parle encore de tricot et de tricot nordique ! En effet, quand je vous avais présenté mes premiers tricots pour la Pelotine, je vous avais dit que j’avais découvert plusieurs designers d’Europe du Nord, pour qui, je voue depuis une passion sans borne !

J’ai donc mis sur mes aiguilles une robe de la créatrice Pernille Larsen et j’ai refait le petit béguin Bits+Pieces de Veera Välimäki !

J’ai tricoté la robe dans la plus petite taille (3-6 mois) et j’ai choisi de faire la version sans manche, dans l’espoir que Manoé puisse la porter le plus longtemps possible, en passant du mode robe au mode tunique sans être bloquée par des manches trop serrées ou trop courtes. J’ai utilisé un écheveau de mérino/nylon à paillettes (coloris Nuit étoilée) teint par Sara de Pelotes de Lune et je dois dire que je suis vraiment contente de mon choix ! Le bleu est suffisamment uni pour faire ressortir les bubbles de l’encolure et les paillettes apportent le petit grain de folie pour le corps de la robe !

C’est un modèle en anglais mais qui est vraiment génial à tricoter, on le tricote en une seule pièce du haut vers le bas. Les petits bubbles ne sont pas bien compliqués à comprendre mais un un poil plus difficile à réaliser, je pense que des aiguilles pointues sont indispensables (mais heureusement le père-noël m’a justement offert un kit d’aiguilles interchangeables pointues ! dingue !). La robe est aussi super large, si je devais la refaire, je ferais un peu moins d’augmentations pour avoir une jupe un peu plus étroite, mais je n’en reste pas moins satisfaite de mon tricot ! A noter que ça se tricote en aiguilles n°3 et que j’ai passé quasiment 350 mètres de fil… c’est petit mais ça reste un sacré morceau !

Et pour pouvoir affronter l’hiver j’ai refait un béguin (le premier est visible ici) ce coup-ci avec un reste de laine autorayante, je vous montre le projet principal bientôt, ce qui modifie le rendu puisque avec le jeu des rangs raccourcis les rayures du haut du béguin sont plus larges que celles des côtés. J’ai hésité un bon moment quand je le tricotais, j’avais peur de ne pas apprécier le rendu mais finalement j’adore ! Je n’ai pas l’impression d’avoir refait le même que le premier et pourtant je ne perds pas l’esprit du modèle, à savoir qu’il donne l’effet de deux petites oreilles pointues quand c’est sur la tête du bébé et c’est super craquant !

biroulegem-roxydress-01 biroulegem-roxydress-02biroulegem-roxydress-04biroulegem-roxydress-03

Comme d’habitude si vous voulez plus d’infos sur les modèles, les laines, tout est renseigné sur ma page Ravelry.

Bonne semaine & à bientôt !

Mon Bullet Journal 2017

Publié le

Bonjour, j’espère que vous allez bien ! J’entame mon dernier mois avant la reprise du boulot, alors je compte bien en profiter : câlins, tricot, couture pour repartir les batteries bien chargées !

Et pour se souvenir de tout ça, j’ai préparé mon Bullet Journal 2017 ! Je vous parlais dans mon post précédent du plaisir que j’avais eu à remplir ce petit cahier tout au long de l’année passée alors j’ai récidivé !biroulegem-bullet-journal-15

J’ai racheté le même cahier qu’avait choisi ClrSapi pour mon BuJo 2016, un Moleskine à couverture souple et aux pages « pointillées ». Le papier est assez fin et c’est vrai que l’on voit à travers les pages, mais le format me convenait bien, pas trop petit ni trop imposant et surtout j’avais adoré les pages pointillées et non pas lignées ni quadrillées. En effet pas besoin de règles, les pointillés permettent de se repérer aisément, sans toutefois surcharger la page. Bref, je n’ai pas hésité une seconde, j’ai repris le même !

Pour l’organisation interne, j’ai modifié certaines catégories par rapport à 2016.

*

J’ai utilisé l’ensemble des pages du carnet, afin d’avoir plus de pages par mois, soit quelques pages de généralités au début du carnet et 12 pages par mois. J’avais été un peu gênée par le manque d’espace l’an passé.

* j’ai organisé tous les mois de la même manière :

– 1 page-couverture avec le nom du mois et un dessinbiroulegem-bullet-journal-12

– 1 double page généralités avec les anniversaires, un espace pour noté les CDs que j’ai le plus écoutés, les livres lus, une to-do-list générale…biroulegem-bullet-journal-10

– 1 double page pour noter les souvenirs par semaine (par exemple, en 2016, j’avais noté tous les repas, goûters, apéros avec les copains sur le petit calendrier du début de mois, et je voulais avoir plus d’espace pour cette « catégorie »). biroulegem-bullet-journal-07

– 1 double-page Manoé pour noter combien elle nous émerveille !biroulegem-bullet-journal-08

– 1 double page pour coller tous les petits papiers que j’adore collecter, les cartes postales, etc.

– 1 double-page pour le suivi des projets créatifs : shopping, projets en cours, projets à venir, tricot-thé, etc.biroulegem-bullet-journal-03

J’ai aussi décidé de coller un petit bout de laine de chaque nouveau projet. Il y a déjà quelques années je vous avais montré mon carnet à laine (ici) mais avec le temps je l’ai délaissé. C’est un peu le même principe, l’idée est moins de me faire un catalogue de bouts de laine, mais plutôt de garder une trace chronologique des laines utilisées. biroulegem-bullet-journal-14

– 1 page pour noter ce que j’ai à publier sur le blog et 1 page pour noter les découvertes en tout genre, les idées trouvées sur Pinterest ou Instagram.

**

En début de cahier, je me suis fait une page de suivi de publication des articles sur le blog, une double page idées cadeaux pour mes proches et une double page où j’ai commencé à attacher des petits papiers pour les différents KAL et défis auxquels je me suis inscrite pour 2017 !

biroulegem-bullet-journal-13

Voila, j’ai de quoi gratter le papier ! Et pour me donner envie, j’ai donné une thématique à chaque mois, que j’ai illustré en fonction ! C’était vraiment génial à préparer, même si c’est vrai que cela m’a pris énormément de temps. D’ailleurs avec la fatigue, je n’ai pas toujours eu suffisamment d’idées pour la déco, et mon tableau Pinterest dédié au Bullet Journal est vraiment bien rempli ! N’hésitez pas à vous en servir si vous vous lancez dans l’aventure !

J’espère que cet article vous aura intéressé, je sais qu’on est nombreux à utiliser ou à vouloir utiliser un Bullet Journal, planner ou alternative et c’est super de voir comment chacun adapte son carnet !

A bientôt !

Mon Bullet Journal – Bilan de l’année 2016

Publié le

Hello !

Pour cette nouvelle année, je vais tenter de revenir plus régulièrement sur le blog. En effet, avec la grossesse puis l’arrivée de la Pelotine, j’ai eu tendance à l’abandonner et je préférais utiliser mon peu d’énergie pour tricoter, bidouiller et profiter ! Il me reste encore un mois de congé maternité, de quoi programmer pas mal d’articles sur mes derniers tricots (chaussettes, châles, pull et vêtements bébé) et peut-être aussi sur des DIY pour la maison !

Je ne suis pas du style à attendre le 31 décembre pour faire une rétrospective de l’année écoulée et me lancer dans de nouvelles résolutions, j’ajuste mes envies, mes projets au fil du temps. Cependant, je vais quand même faire un article « bilan » pour vous parler de mon Bullet Journal 2016. Le Bullet Journal, un peu phénomène de mode ces temps-ci, est un cahier de bord que chacun adapte à ses besoins : organisation et planification des tâches ménagères, suivi des séries et lectures, suivi d’une pratique sportive, gestion des projets coutures et tricots, etc.

Le mien avait été préparé par Claire du blog Entre Veille et Sérendipité, lors d’un échange en début d’année dernière. J’avais flashé sur le sien et elle m’avait proposée de m’en faire un ! On avait pas mal discuté par mail des catégories que je souhaitais et on avait même réussi à se rencontrer ! Je vous avais présenté mon journal dans cet article et je vous disais que j’avais apprécié le remplir rétrospectivement, pour aller à la recherche des bons moments, pour me dire « j’ai fait tout ça » plutôt que de me dire « je prévois tout ça ». Il était février et je venais juste de recevoir mon Bullet Journal, donc je n’avais pas eu d’autres choix pour remplir janvier.

Mais il se trouve que pour le reste de l’année, très vite, j’ai pris le réflexe de le remplir après coup, plutôt que de l’utiliser en planner. Collecter les souvenirs, les petits papiers, consigner mes projets me convient bien mieux. Au travail, je travaille énormément en rétroplanning, à partir d’une deadline, j’organise ce que j’ai à faire. Je suis une personne assez organisée je pense, et ça ne me pose pas de problème. Mais je n’ai pas besoin dans ma vie privée de me programmer ce que j’ai à faire, c’est suffisamment posé dans ma petite tête pour que je ne l’écrive pas. C’est peut-être également dû au fait que j’ai tendance à avoir un seul projet à la fois.

Evidemment, je perds la trace de toutes les idées, les envies que j’ai eues et que je n’ai pas réalisées. Mais pour moi qui ai toujours envie de faire plus, c’est peut-être mieux de ne pas garder en mémoire tout ce que je n’ai pas fait, ça me déprimerait !

J’ai pris énormément de plaisir à l’utiliser tout au long de l’année ! J’ai essayé d’illustrer mes projets, mes souvenirs par de petits dessins et je me rends compte que ça faisait très longtemps que je n’avais pas autant dessiné ! Ça m’a même donné envie de faire des dessins en dehors de mon journal ! C’est vraiment un point positif de l’utilisation du Bullet Journal !

Les pages de de planification et de suivi du blog ont bien moins servi mais ce n’est pas bien grave, ma page « suivi des publications d’articles » sera là pour me rappeler l’état dans lequel j’étais pendant ma grossesse. Plusieurs personnes m’ont dit qu’elles préféraient préparer leur Bullet Journal mois après mois, justement pour qu’il reste parfaitement adapté à leurs besoins, moi je crois que j’aime ce décalage, entre la conception du journal et son utilisation.

Finalement, la manière dont on remplit ce carnet exprime tout autant que ce qu’on y écrit dedans !

biroulegem-bullet-journal-01biroulegem-bullet-journal-19 biroulegem-bullet-journal-16biroulegem-bullet-journal-17biroulegem-bullet-journal-18biroulegem-bullet-journal-20biroulegem-bullet-journal-02

Ma boîte de masking tape est prête pour commencer 2017 et je vous présenterai mon nouveau Journal d’ici quelques jours ! N’hésitez pas à me parler du votre en commentaire, j’aime voir que tous les Bullet Journal ne se ressemblent pas !

Bonne semaine !

%d blogueurs aiment cette page :