Archives de Catégorie: En cuisine – sans gluten

Tartelettes à la farine de noisette et au fenouil

Publié le

tartelettes 01

Voici une recette qui me trotte dans la tête depuis quelques jours : des tartelettes à base de farine de noisette et de riz (naturellement sans gluten) et au fenouil ! J’adore le fenouil ! Sa bonne bouille, son odeur et son goût ! C’est une recette qui aux jolies couleurs, entre été et début d’automne et c’était bien bon !

Pour 4 tartelettes : 2 fenouil / 1 demi citron confit (et un peu de jus si possible) / 2 oignons rouges / 60g de farine de noisette / 30g de farine de riz / 1 œuf / 4 cuillères à soupe d’huile d’olive / 1 cuillère à soupe d’eau / du paprika / de la coriandre en poudre / des herbes de Provence / du poivre
Faire blanchir les fenouils, lavés et coupés en deux dans la longueur une bonne dizaine de minutes dans de l’eau bouillante. Pendant ce temps, couper les oignons et hacher votre citron confit et saisir sur feu vif ensemble dans 1 cuillère à soupe d’huile d’olive puis les laisser suer pendant 5 minutes.
Préchauffer le four à 220° C, et faire la pâte : mélanger les farines avec l’œuf, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, 1 cuillère à soupe d’eau, du poivre et des herbes de Provence. Étaler la pâte dans les moules individuels (ou dans un grand). Pour ma part, j’utilise toujours la même méthode : je mets ma pâte en boule entre deux feuilles de papier sulfurisé, un petit coup de rouleau et ça se fait tout seul ! C’est super pratique pour toutes les pâtes à tartes sans gluten qui ont tendance à coller ou à être friables…
Il n’y a plus qu’à mettre les oignons au citron et les fenouils taillés en bâtonnets, arrosez le tout d’une cuillère du jus du citron confit et d’un peu de paprika et enfourner 20 minutes ! Avec un gigot d’agneau, c’était délicieux !

tartelettes 03tartelettes 02 tartelettes 04 tartelettes 05

Bon appétit !

Publicités

Groseilles complètement givrées & leur caramel brûlant !

Publié le

biroulegem groseilles 4

Je continue nos souvenirs de voyage en Finlande en vous présentant une recette d’inspiration nordique ! Fraîche et excessivement gourmande ! Pour être très franche, pour moi, un bon dessert, c’est avec plein de chocolat, de croustillant, de moelleux ! Mais dès fois, je me laisse surprendre et je me fais mentir ! C’est pourquoi je vous présente ces groseilles givrées et leur caramel brûlant ! C’est si simple : sous la chaleur du caramel, les groseilles commencent à fondre et leur acidité se marie à merveille avec le goût sucré de la sauce !

La recette est très simple :

* Le caramel : 150 grammes de sucre/3 cuillères à soupe d’eau/15 à 20 cl de crème fleurette/1 cuillère à soupe de chocolat en poudre

Pour le préparer, faire fondre à feu doux, le sucre dans une casserole bien sèche. Lorsqu’il prend une jolie couleur ambrée, il faut ajouter l’eau. C’est un peu délicat, ça fume et ça éclabousse, j’ai pris une casserole bien haute et je me suis couverte les avant-bras et tout s’est bien passé ! Lorsque l’eau s’est bien mélangée, on renouvelle l’opération avec la crème fleurette – et c’est à ce moment là que j’ai ajouté la cuillère de chocolat en poudre, en mélangeant bien jusqu’à qu’il n’y ait plus de grumeaux et on laisse cuire 3 minutes de plus. Il n’y a plus qu’à transvaser dans un pot en verre.

Comme j’avais préparé le caramel en avance, j’ai directement mis mon pot au bain marie pour le faire réchauffer, il faut qu’il soit brûlant au moment de le verser sur les groseilles !

* Les groseilles : il faut compter 60 à 70 grammes de groseilles par personne.

On les nettoie soigneusement avant de les mettre au congélateur (je les ai mises dans un plat à tarte pour qu’elles ne forment pas des paquets, une bonne heure avant la dégustation). On les sort au moment de servir, il n’y a plus qu’à napper de caramel et vous m’en direz des nouvelles !
biroulegem groseilles 1 biroulegem groseilles 2 biroulegem groseilles 3 biroulegem groseilles 5 biroulegem groseilles 6 biroulegem groseilles 7J’espère trouver des myrtilles pour faire un dessert encore plus gourmand la prochaine fois !

Si vous avez raté le début du voyage en Finlande, vous pouvez toujours rejoindre la route par ici et venir voir la petite vidéo sur Facebook !

A bientôt !

Le quatre-quart sans gluten !

Publié le

Des années que je n’ai pas mangé du quatre-quart… Il fallait y remédier !

Les ingrédients :

– 4 œufs (200g env)

– 140g de farine de riz + 80g de poudre d’amande (200g) + de la levure

– 200g de beurre fondu

– 200g de sucre (vanillé) en vrai, j’en ai mis un peu moins, tant pis si on est plus dans un véritable quatre-quart…

On préchauffe le four à 180°C.

On bat les œufs avec le sucre, il faut que ça mousse et que ça double grosso modo de volume.

Pendant ce temps, on fait fondre le beurre.

On ajoute au mélange sucre-œufs, la farine de riz, la poudre d’amande et la levure.

Une fois le beurre fondu, il n’y plus qu’à le mélanger au reste, et tout ça dans un moule (beurré !) et c’est parti pour 40 minutes de cuisson !

Et vous, le quatre-quart, vous le mangez nature ou même pas peur, vous le tartinez ?

Brochettes fraises & quetsches {fin d’été}

Publié le

De la couleur et du réconfort contre le gris, déjà bien présent !

Ingrédients 

Des fraises & des quetsches (quantité à adapter selon le nombre de miamgeurs)

Du beurre

Du sucre & de la cannelle

Quelques piques à apéro

Fotor0912180815

Les fraises : les laver soigneusement et les mettre dans un saladier en les saupoudrant de sucre. Les laisser macérer au moins une heure.

Les quetsches : les laver, les couper en deux et les faire revenir quelques minutes (seulement côté pulpe) dans une poêle où du beurre a été préalablement fondu avec du sucre et de la cannelle en poudre. Monter la température pour qu’elles caramélisent sans attendre qu’elles soient toutes flasques.

Les brochettes : il n’y a plus qu’à laisser parler votre imagination pour la présentation !

Fotor0912180444

Fotor0912175654

Cookies au beurre de cacahuètes & pépites de chocolat (sans gluten)

Publié le

Chez moi, en cuisine, c’est toujours très rock & roll ! Je suis incapable de suivre une recette, je magouille toujours avec les restes de farine, les épices, et souvent je réduis les quantités de beurre et de sucre. Je marque tout ça sur des post-it, qui s’accumulent dans un cahier, et quand j’ai envie de refaire une recette, il faut chercher dans tout ce brouhaha de petits papiers ! Mon jeu préféré, étant de ne pas marquer sur les fameux post-it le nom de la recette en question, ce qui m’oblige à lire les ingrédients pour deviner de quoi il s’agit !

Je vous donne quand même la recette de ces cookies :

cookies 1cookies 2cookies 3

Pour 30 mini-cookies environ

Ingrédients : 130 g de beurre de cacahuètes (avec des morceaux de cacahuètes !!), 85 g de beurre, 60 g de sucre roux, 1 oeuf, 160g de farine de riz complet, 30 g de fécule de pomme de terre, 3 cuillères à soupe de lait, 1 cuillère à soupe de poudre à lever, des pépites de chocolat et quelques gouttes d’extrait de vanille.

Préchauffer le four à 180° C.

Tout d’abord travailler le beurre et le beurre de cacahuètes de manière à obtenir une crème assez lisse.

Ajouter le sucre et bien mélanger ; puis l’oeuf, le lait et l’extrait de vanille et on se refait les bras !

On tamise la farine, la fécule et la poudre à lever, et on touille tout ça (et là, magique, c’est super rapide !) avant d’incorporer les pépites de chocolat.

Un petit coup de cuillère et hop, il n’y a plus qu’à faire des petits palets sur des plaques recouvertes de papier sulfu…

J’ai testé deux techniques, la première étant de faire des petites boules et de les aplatir avec le dos de la cuillère, la seconde, on fait de même mais avec une fourchette, ce qui a l’avantage de moins coller, mais de marquer beaucoup plus les cookies…

10 minutes au four, et on laisse refroidir sur une assiette ou une autre plaque (pour éviter l’expérience malheureuse des gâteaux trop cuits en dessous !).  Y’a plus qu’à se faire un thé ! cookies 4

 

Mes crêpes v.2013.1 ! (Lait d’amande, farine de châtaigne & miel)

Publié le

Hier, je me suis lancée dans l’élaboration d’une nouvelle pâte à crêpe !

Oui, les galettes des rois, ce n’est pas trop mon truc, mais d’en voir passer des dizaines  sous mon nez et sur mon écran, ça m’a titillé l’estomac !

Donc voila, une recette au lait d’amande, au miel et à la farine de châtaigne – tout ça pour dire que c’est sans gluten, mais, de souvenir, tout aussi bon que des crêpes au blé, et pas plus difficile à faire !

Ingrédients :

50 cl de lait d’amande

140 g de farine de riz + 60 g de farine de châtaigne (il faut 200 g de farine environ, à répartir selon les envies et les stocks dans le placard)

3 oeufs

3 cuillères à soupe de miel

2 cuillères à soupe d’huile d’olive

un peu de rhum, d’extrait de vanille ou d’amande…

sel, eau

Comment faire : 

1/ Mélanger les oeufs, le miel et l’huile d’olive

2/ Verser le lait d’amande et touiller

3/ Tamiser et ajouter la/les farine(s)

4/ Aromatiser

5/ Laisser reposer une heure ou deux

6/ Passer à l’action ! Faites les crêpes !Crêpes au lait d'amande et farine de châtaigne

Hier, on a été gourmand, elles sont aux pommes caramélisées et à la crème fraîche !

Et vous, vous faites comment pour manger/réchauffer vos crêpes ? Vous les faites une par une au dernier moment ? Vous les préparez toutes en avance et vous les laisser sur une casserole d’eau bouillante ? Je trouve qu’avec cette technique, pourtant bien pratique, elles refroidissent vraiment trop vite, du coup, j’ai tendance à toutes les préparer en avance, et les repasser sur la crêpière au moment de les manger (puis ça fait fondre le sucre, le chocolat, et ça c’est booooooon !)

Confiture d’hiver

Publié le

Aujourd’hui, pour la première fois de ma vie, je tente de faire des orangettes – et dire que je ne suis vraiment vraiment pas fan des agrumes… Qu’est ce qu’il ne faut pas faire pour faire plaisir à sa maman et son namoureux ! Jusqu’ici, j’ai épluché, blanchi plusieurs fois « l’écorce » pour lui faire perdre son amertume, et l’ai fait confire ! J’en suis au stade séchage, et c’est déjà délicieux. Je craignais que ce soit trop raide, trop sucré… Et dire qu’il manque l’étape chocolat !

Et du coup, avec toutes ces oranges, coup de folie (non, parce que ce n’est pas sérieux quand on a un exposé à faire, de faire de la cuisine toute la journée), j’ai fait de la confiture orange ! Des oranges donc, deux carottes « rapées » à l’économe pour une belle texture, du sucre, de la patience et y’àplukà déguster !

confiture 1perles 1orangette 1

Bonne soirée à vous !

%d blogueurs aiment cette page :